Faire face au comportement perturbateur d’un enfant.

 

* Priez pour chercher l’inspiration de l’Esprit.

* Prendre un peu de temps pour discuter en privé avec l’enfant perturbateur au sujet de son comportement, et de ce que vous attendez de lui à la Primaire. Aidez l’enfant à comprendre les règles de vie de la classe, et les décisions que vous prenez lorsque son comportement n’est pas en adéquation.

* Si l’enfant devient perturbateur, parler avec une voix calme, et agréable. La colère, le sarcasme, les menaces, les punitions et les remarques désagréables ne sont pas utiles.

* Toujours demander les choses poliment « Jean pourrais tu t’asseoir s’il te plait ». S’il le fait immédiatement, le féliciter. Si l’enfant ne répond pas, insister avec une phrase du style « Jean tu dois t’asseoir » et s’il obéit le féliciter. Si l’enfant n’obéit pas alors réagir en fonction des règles de classe.

* Reconnaître et louer les efforts que fait l’enfant pour s’améliorer.

* Soyez cohérent. Les règles de la classe ne doivent pas être changées en permanence. Soyez ferme, agissez immédiatement.

* Lorsqu’un enfant est perturbateur une chaise peut être déplacée sur le côté de la classe à l’écart des autres enfants. Ne pas mettre l’enfant au coin, cela est humiliant. Mais plutôt donnez-lui l’occasion d’aller se calmer dans une partie de la classe, pour une courte pause de deux minutes. Pendant ce temps, n’interagissez pas avec lui. Continuer à vanter les enfants qui se comportent de manière appropriée. L’enfant devrait être invité à revenir dans le groupe, si il ou elle est calme. Immédiatement louer un comportement adouci.

* Lorsque le comportement de l’enfant est inacceptable parce que trop perturbateur, le conduire à un dirigeant qui restera avec lui dans une salle de classe, un couloir, un endroit calme. Le membre de la présidence ou un autre dirigeant devra rester avec l’enfant. Ne pas affronter l’enfant en le regardant avec insistance dans les yeux, ou en ayant un contact excessif. C’est juste un moment de calme, inutile de rentrer dans une grande conversation. Lorsque l’enfant est de nouveau calmé, le ramener dans le groupe.

* Montrez lui que vous l’aimez, et qu’il ou elle est acceptée, et qu’il est un membre important de la primaire.

* Cherchez à savoir si la famille de l’enfant a déjà un plan d’action en cas de disfonctionnement de comportement qui fonctionne, et le cas échéant appliquer ce plan.

 

Ne renoncez jamais, devant un enfant à problème, même s’il semble qu’il ne reçoit pas tout ce que vous enseignez, il ou elle a la possibilité d’être affectueux avec ses enseignants. Et vice versa. Il peut être touché par l’Esprit.

http://www.eglisedejesuschrist.fr/fileadmin/content/curriculum/Lenseignement_pas_de_plus_grand_appel.pdf

Retour à l'accueil