Un très beau message de la part de Rachel Gisonda, Directrice de la classe d'éveil du Pieu de Toulouse, extrait d'un discours de notre prophète .

 

Sans-titre.jpgThomas S. MONSON 

Président de l’Église • Veillée du DEE pour les jeunes adultes • 11 janvier 2009 • Université Brigham Young

 

Dans les Doctrine et Alliances, le Seigneur nous dit qu’au cours des huit premières années de notre vie, le pouvoir n’est pas donné à Satan de nous tenter quand nous sommes de petits enfants (voir D&A 29:46–47). Nous avions une avance de huit ans sur Lucifer.

Cela a été indiqué par le Seigneur au prophète Joseph en 1830. À notre époque, un célèbre expert des sciences sociales, le docteur Glenn Doman, qui n’avait absolument jamais entendu cette révélation citée, est, par ses recherches, parvenu à la conclusion « qu’un nouveau-né est la réplique quasi exacte d’un … ordinateur, bien qu’il lui soit supérieur à presque tous les égards.

Il a ajouté : « Ce que l’on place dans le cerveau d’un enfant au cours des huit premières années y demeurera probablement toujours. Si vous y mettez de fausses informations pendant cette période, il est extrêmement difficile de les effacer. » Il était de l’avis que l’âge le plus réceptif de la vie humaine est de deux à trois ans.

Peut-être vous demandez-vous : « Pourquoi le président Monson souligne-t-il ce point ? Nos huit premières années sont passées depuis longtemps. » Mais, mes frères et sœurs, vous serez parents un jour, et il serait bon que vous souligniez l’importance de cette période des huit premières années, auprès de vos enfants et des générations à venir de vos descendants.

 
Retour à l'accueil