Objectif de la leçon : Affermir le désir que les enfants ont de ressembler à Jésus-Christ,  en leur faisant mieux comprendre son enfance.

 

Les enfants ont du mal à imaginer leurs parents petits enfants,  il pourrait en être de même pour Jésus-Christ. Bon ils savent qu'il était bébé dans une étable, mais ne connaissent pas forcément beaucoup de choses concernant son enfance ou de son époque :

 

Voici une image qui montre comment les juifs vivaient à l'époque de Jésus-

christ. Il s'agit de montrer comment une famille vivait, où les dormaient, comment étaient rangés les aliments, etc...

 

Ensuite les enfants pourraient faire un dessin sur la vie de Jésus, ou sur sa famille et son environnement.

  JESUS-ENFANT.jpg  lien

 

 Dans le site sofiasprimaryideas.blogspot.fr, il est fait référence à Esaïe 53:2 "Car il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre sèche."  

Je vous conseille d'expliquer l'écriture aux jeunes enfants, et de faire le jeu suivant avec eux. Ils sont des graines sous la terre. Ils se mettent en boule sur eux-mêmes. La plante reçoit de l'eau. Vous faites semblant de les arroser. Petit à petit la graine germe et sort de terre. Les enfants commencent à se dérouler lentement et à se relever petit à petit, jusqu'à devenir de belles plantes et là ils sautent sur place en tendant les bras.

 

Ensuite faire le parallèle entre Jésus et la plante qui croît. Jésus croît en sagesse, en stature, en grâce auprès de Dieu, et en faveur devant les hommes.

 

Vous pourriez faire mimer des scènes aux enfants : par exemple Jésus enseignant dans le temple à l'âge de 12 ans, ou bien Jésus travaillant avec Joseph et apprenant le métier de charpentier etc...

 

 

* Le métier de Charpentier au temps de Jésus

Dans la plupart des villages de la Galilée existaient des artisans : charpentier, forgeron, teinturier, vannier, tanneur, cordonnier, etc. Ces corps de métiers échangeaient leurs services contre de l’huile, du grain, des légumes et autres produits de première nécessité. Le métier de charpentier faisait partie des plus respectés, et chaque village pouvait fournir du travail à au moins un charpentier.

La transmission du métier se faisait de père en fils, les parents veillaient toujours à ce que leurs enfants apprennent des métiers utiles. L’apprentissage débutait par l’observation des aînés, il commençait réellement vers treize ou quatorze ans. Jésus apprit son métier auprès de Joseph.

Selon les données ethnologiques et archéologiques qui sont parvenues jusqu’à nous, le charpentier exerçait son métier devant sa maison, dans une rue au centre du village en compagnie d’autres artisans qui tenaient boutique. Les outils et les matériaux étaient rangés à l’intérieur de l’habitation dans une pièce servant de dépôt et d’atelier. La plupart du temps les outils se transmettaient de père en fils.

Parmi les outils essentiels il fallait une cognée (hache à long manche) pour fendre le gros bois, une petite hache pour le débiter en morceaux, et une herminette : hache au tranchant perpendiculaire au manche qu’un charpentier confirmé peut même utiliser comme rabot. Le maître charpentier utilisait aussi des scies à arc pour découper le bois, des forets pour faire des trous et cheviller le bois, un marteau pour enfoncer les clous, un maillet en bois pour travailler et marteler la matière brute, des burins, ciseaux et autres ébauchoirs pour sculpter et graver à l’aide du maillet. Il fallait évidemment une importante quantité de clous, un rabot, une règle, un compas, de la craie et des crayons pour faire des marques et surtout ne pas se tromper dans les découpes...

La connaissance du bois était nécessaire pour un usage professionnel, construction ou ornementation. Au temps de Joseph et Jésus, à Nazareth, on pouvait utiliser du sycomore (variété de figuier au bois tendre mais résistant), de l’olivier (bois plus dur qui poussait en abondance en Galilée). Les bois d’importation (cèdre, cyprès, chêne) étaient chers, donc plus rares.

Le charpentier galiléen fabriquait principalement du matériel agricole : chariots, roues en bois, planches de battage pour les grains, fléaux pour le vannage des mêmes grains, charrues, manches d’outils, jougs pour les animaux. Il fabriquait encore des matériaux de construction pour les maisons ou les hangars agricoles, des meubles (tables, chaises, coffres de rangement) et des ustensiles de cuisine. C’est à lui que revenait la fabrication des poutres, des portes, des fenêtres et des escaliers.

A Nazareth et ailleurs en Galilée à cette époque les toits sont plats. Il sont faits de branches tressées et posées sur des chevrons. On les recouvre ensuite d’argile, elle forme une surface plâtreuse, lisse et dure. Pas de tuiles ni d’ardoises comme dans le sud ou le nord de la France, ce n’est pas le même pays... Pour empêcher le toit de s’abîmer lors de la période des pluies, on applique de temps en temps une nouvelle couche d’argile avec un rouleau. Il est assez facile de le changer en partie ou en entier.

Enfin pour sourire, dans la parabole de la paille et de la poutre, Jésus n’avait pas à chercher bien loin son inspiration... Directement dans son métier ! Un charpentier sans poutre à déplacer, cela n’existe pas ! (http://www.gallican.org/vecu.htm)

 

   

en couleur lien 

en noir et blanc  lien

 

charpentier.jpg    et d'autres images sur le voyage d'une famille en Israël ICI

 

* Histoires de Jésus enfant : Liahona de janvier 2011 - p66 lien

* Consulter le Livre du Nouveau Testament en bandes dessinées pour les enfants lien pour la naissance et l'enfance de Jésus-Christ.

 

* Liahona juillet 2010 

jeu.jpg   lien  (liahona ici)

 

* Coloriage (http://murrayandmathews.blogspot.fr/)

jesus-au-temple.jpg   lien

 

 

* Carte jeu :

http://www.aht.li/2834730/Carte_9_Primaire_2.pdf

Primaire 2 - Leçon 9 - Jésus-Christ était un enfant comme moi.
Retour à l'accueil