Mes Très Chères Sœurs,

 

En cette période de Fêtes nos pensées se retournent facilement aux bénédictions reçues de notre Père Céleste... « Compte les bienfaits de chaque jour et vois dans chacun de Dieu l'amour ! »

Je compte la Primaire parmi ces nombreuses bénédictions...

 

Mon cœur était rempli de joie lorsque j'étais accueillie à l'occasion de mes visites à vos Primaires. Quelle joie !

Vous êtes belles, intelligentes, spirituelles, dévouées... des exemples.

Les enfants dans vos Primaires sont si beaux... si heureux !

Quelle bénédiction !!

Le mois d'octobre dernier, j'étais à Bruxelles et j'étais accueillie par la Présidente de la Primaire du Pieu de Bruxelles, Laura Pizzirani Nascimento (octobre 2014). 

Et quelle joie !!!! Cette dernière a été mon enfant à la Primaire, lorsqu’elle avait 11 ans ! (photos jointes, nos Certificats d'Avancements de la Primaire - 1977 et 1989).

 

Geisa De Barcellos avec Laura Pizzirani Nascimento (octobre 2014).

Geisa De Barcellos avec Laura Pizzirani Nascimento (octobre 2014).

Certificats d'Avancements de la Primaire - 1977 et 1989).Certificats d'Avancements de la Primaire - 1977 et 1989).

Certificats d'Avancements de la Primaire - 1977 et 1989).

Nous ne goûterons jamais cette joie si particulière ailleurs, sinon dans l’Église …

Cette joie si particulière, si précieuse qui est de partager l’Évangile au sein de la Primaire.

A la même occasion, j'ai eu la bénédiction d'avoir des nouvelles de mon ancienne Présidente de la Primaire, Sœur Ciléa, par intermédiaire de sa fille, Patricia Camargo, la pianiste de la Primaire, à l'époque.

Les souvenirs me sont revenus, portraits des bénédictions et d'amour... J'étais son enfant à la Primaire. Une joie immense a rempli mon cœur...

Nombreuses parmi nous ont aussi été des enfants à la Primaire.

Aujourd'hui, nos enfants sont ou étaient des enfants à la Primaire.

Nous sommes dirigeantes à la Primaire et voyons fleurir les petits que nos avons enseignés à la Primaire, dans le champ de la mission, des dirigeants et... des Présidentes de Primaire.

Or, n'est-ce pas là une joie? N'est-ce pas là une bénédiction ?...

Que nous servions à la Primaire aujourd'hui et demain... ailleurs... Puissions-nous témoigner toujours de l'influence que cette auxiliaire a eu sur nous, qu'elle fait et fera toujours, partie de nos histoires personnelles.

Avec mon cœur plein de reconnaissance et mes meilleurs sentiments,

Avec amour,

Geïsa de Barcellos

Retour à l'accueil